19 mai 2014

Concours/Giveaway #1 : La Rubrique à Brac X Les Bijoux de Lu


Aujourd'hui, on va parler bijoux, univers ethnique, bois flotté, coquillages et crustacés et plumes, puisqu'avec la boutique de bijoux fantaisie Les Bijoux de Lu, on a décidé de te faire gagner, en avant première, deux chouettes pièces de sa nouvelle collection - dont la sortie n'est prévue qu'au premier juin - . Non, ce n'est pas Noël en avance, ni ton anniversaire, on est juste d'une bonté extrême, que veux-tu, c'est dans nôtre nature. 

10 mai 2014

Mon top 5 des séries à ne pas manquer.

Allo bigorneau !

Tu l'as peut être remarqué, le blog est en pleine phase de changement, et ça risque d'être le cas encore pour un moment. Un tout nouvel affichage et des rubriques toutes neuves vont voir le jour et s'y ajouter incessamment sous peu : des films, des expos, de la musique, des tutos, des trucs de filles, de la littérature, de la mode, et bien sur, toujours des bons plans... [Plus un joli concours qui débarquera d'ici une dizaine de jours... (Un indice ? Une jolie créatrice de bijoux artisanaux chics et bobos se joindra à moi pour vous gâter...)]

Bref, aujourd'hui on va commencer soft. Et pour ce faire, on va parler séries. Non, pas les séries géniales que tout le monde connais et regarde, dans le genre de Breaking Bad ou de Game Of Throne. J'ai préféré te dénicher des séries pas encore très connues mais qui valent le détour. Alors si tu es en manque de renouveau sériesque, tu es bien tombé.

  • The Following - 2013.


La série met en scène Joe Caroll, serial killer et ancien professeur de littérature ayant assassiné 14 de ses étudiantes. Fraichement évadé de prison après avoir été arrêté par l'agent Ryan Hardy du FBI 9 ans plus tôt, Caroll va ramener ce dernier sur le terrain et l'obliger à reprendre du service, afin de lui montrer son oeuvre : il utilise la technologie et les réseaux sociaux afin de créer une secte de tueurs en série, tous reliés les uns aux autres alors qu'ils sont dispersés aux quatre coins des Etats-Unis.

Avec un casting de premier choix et une intrigue qui attise la curiosité, la série avait tout pour plaire. Si tu es à la recherche d'une bonne frayeur astucieuse, rondement menée, une histoire qui va à 100 à l'heure avec de nombreux retournements de situation inattendus et intense, The Following est faite pour toi.

  • House of cards - 2013.


Si tu aimes Kevin Spacey, c'est le moment d'entamer la série (et crois moi, tu ne pourras plus en décrocher). Il y incarne le rôle de Frank Underwood, démocrate à la Chambre des représentants américaine. Ayant aidé Garrett Walker à devenir président des Etats-Unis, Frank attend en échange de devenir le Secrétaire d'Etat de ce dernier, comme il en avait fait la promesse. Promesse que le président ne tiendra pas, et Underwood, furieux, décide alors de s'allier à sa femme ainsi qu'à plusieurs autres personnes, qu'il utilisera dans le but d'atteindre son objectif : obtenir le poste de vice Président, et ce, à n'importe quel prix, même s'il doit se salir les mains.

Je ne t'en dis pas plus, mais cette série est absolument addictive. Le côté fiction politique change de toutes ces séries devant lesquelles l'on s'abrutit habituellement, et le dispositif narratif particulier utilisé happe directement le spectateur au coeur même de l'histoire. En effet, le personnage de Franck Underwood s'adresse régulièrement à la camera, et donc par ce biais au spectateur, comme s'il mettait "pause" sur le déroulement des actions afin de lui expliquer des points essentiels à la compréhension de l'intrigue. Le spectateur se sent alors comme partie intégrante de l'histoire.

  • Homeland - 2011.


Huit ans après la disparition de deux soldats américains lors de l'invasion de Bagdad, l'un d'entre eux, Nicholas Brody, réapparait, seul survivant, alors que tout le monde de pensait mort après des années de détention par Al-Quaïda. Rapatrié aux Etats-Unis, il prend figure de héros américain. Seule contre tous et suite à une confidence d'un de ses informateurs, l'agent de la CIA Carrie Mathison, qui a passé plusieurs années en Afghanistan, est la seule persuadée que Brody a été "retourné", devenu un espion à la solde de l'ennemi, et préparant la prochaine attaque terroriste sur le sol américain.

Homeland, série préférée de Barack Obama, et on ne se demande pas pourquoi. Ce thriller politique captivant est le reflet exact de la paranoïa qui ronge encore l'Amérique post - 11 septembre. De mon point de vue : un petit bijou. 

  • Downton Abbey - 2010.


La série britannique nous plonge directement dans la vie de la famille Crawley et de leurs domestiques à Dowton Abbey, au début du vingtième siècle. Les héritiers mâles du domaine ayant péri lors du naufrage du Titanic, les Crawley se retrouvent dans une situation délicate puisque Dowton Abbey est soumis à l'entail (il doit intégralement passer à un héritier mâle, puisque le titre de Lord Grantham, le domaine et la fortune de la famille est indissociable). Les trois filles de la famille ne peuvent donc prétendre ni au titre, ni à l'héritage, c'est pourquoi Matthew Crawley, un lointain cousin, est le nouvel héritier. Il arrive alors dans le domaine, et découvre un style de vie nouveau pour lui, avec des règles strictes qui régissent la vie des serviteurs et des aristocrates. Le destin des personnages, maîtres et domestiques, basculera lors du déroulement de la première guerre mondiale.

Ce petit bijoux anglais dépeignant un portrait de la vie aristocratique et populaire de l'époque est brillant, intelligemment mené et captivant. Le spectateur en apprend beaucoup, tant sur le point politique que médical, technologique et idéologique. Que demande le peuple ?


  • Tunnel - 2013.


Série franco-britannique cette fois ci, et pas des moindres. Dans le tunnel sous la Manche, à la frontière exacte entre l'Angleterre et la France, est retrouvé le corps d'une femme politique connue, vraisemblablement assassinée. L'affaire prendra alors une tournure particulièrement glauque et étonnante lorsque les enquêteurs, Elise Wasserman, policière française au caractère bien trempé et Karl Roebuck, policier britannique, découvrent qu'il ne s'agit pas d'un seul mais de deux cadavres, coupés en deux à la taille et assemblés pour n'en faire qu'un.

On prend un certain plaisir à suivre les protagonistes dans leur investigation, qui n'ont rien des durs à cuire ou des anti héros que l'on retrouve dans les série américaines. La relation entre les deux enquêteurs basée sur de vieilles rivalités franco-britanniques fait sourire, le caractère froid et asocial de la flic française la rend cependant terriblement attachante. Les paysages grisonnants du nord de la France et du sud de l'Angleterre installent une ambiance inquiétante mais captivante. Si ce n'est pas non plus la série du siècle, elle vaut son pesant de pois-chiches. 
☀ 

Voilà, tu sais quoi faire au lieu de réviser ! *Mauvaiiiise* Et toi, c'est quoi tes séries chouchoues ? Fais partager fais pas ton radin ! Bécots sur ton museau, et on se retrouve rapidement pour de nouveaux bons plans ! 

Rubriquabraquement vôtre,
Alba.